Weight Watchers Liberté, bilan à 2 mois

Je n’en ai encore parlé nul part sur mes réseaux sociaux, mais depuis la rentrée j’ai entamé ce qu’on pourrait appeler un « régime » (et j’insiste sur les guillemets). Après l’été, j’ai réalisé qu’il fallait vraiment que je perde quelques plusieurs kilos, pour ma santé mais aussi pour me sentir mieux dans ma peau et dans mes vêtements. Pour vous faire un topo, je suis petite (1m58), j’ai une ossature plutôt forte (pour vérifier cela, entourez votre poignet avec vos doigts et voyez s’ils se croisent, se touchent ou ne se rejoignent pas), je ne suis pas sportive mais très gourmande. Donc autant vous dire que je stocke assez vite les kilos et que ça se voit. On peut aussi mettre cette prise de poids sur le dos de l’arrêt de la cigarette il y a 3 ans, des périodes de chômage répétées et d’une pilule prise pendant 6 mois qui me faisait manger comme 4. Au fur et à mesure j’ai pris des kilos par ci, par là, et on ne se rend pas totalement compte de l’étendue des dégâts tant qu’on n’a pas mis les pieds sur une balance…
Mais le jour où j’ai vraiment eu le déclic, c’est lors d’un weekend à la campagne avec des amis du lycée et des personnes que je connaissais moins, dont beaucoup de filles un peu plus jeunes que moi, qui faisaient une taille 36. Je n’ai pas osé/voulu me mettre en maillot à côté d’elles, de peur d’être jugée et comparée. Et j’avoue que ça m’a bien embêtée car il faisait 28° et il y avait une piscine dont je n’ai pas vraiment profité… La semaine suivante, j’ai donc pris rendez-vous avec une nutritionniste qui m’a pesée, demandé de lui parler de mes habitudes alimentaires et qui a établi un programme assez strict. Grosso modo c’était à base de protéines (maigres, bien sûr), féculents (en petite quantité), légumes (en grande quantité), yaourt 0% et fruits. Un enfer pour moi qui adore ce qui est gras et sucré et qui ne suis pas une grande fan de légumes en général. J’ai tenu bon deux semaines (je me suis même remise au sport !), suis retournée la voir et je n’avais perdu que 800gr. Déception ! La privation, le fait qu’elle n’était pas vraiment motivante et les séances à 60€ (non remboursées) toutes les deux semaines, m’ont calmée et j’ai directement arrêté d’aller la voir.
Comme une collègue m’avait déjà un peu parlé de Weight Watchers, j’ai commencé à faire mes recherches sur le sujet, à lire des avis sur internet et sur les réseaux sociaux… C’était déjà beaucoup plus abordable, puisque ça ne coûte qu’entre 12 et 15€ par mois (selon la formule que vous choisissez) et je me suis dis : pourquoi pas, je n’ai rien à perdre. Enfin si, des kilos !

original (1)

Alors, Weight Watchers Liberté, c’est quoi ? Et bien c’est un programme d’amaigrissement (et non pas de régime !) très simple qui se fait via une application mobile. Si vous avez besoin de conseils ou d’un peu plus de soutien, vous pouvez tout à fait vous inscrire à l’offre Digital + Studio, pour assister aux ateliers WW. J’ai personnellement choisi l’option digitale uniquement, en prenant un abonnement de 7 mois. Sachez qu’il y a toujours des offres et que vous avez 1 mois offert si vous êtes parrainée ou si vous parrainez quelqu’un (lien à la fin de l’article).

Je vous explique le concept : vous avez 23 SmartPoints impartis par jour et chaque aliment vaut un certain nombre de SP. A chaque repas ou collation, vous enregistrez dans l’app ce que vous avez mangé/bu et l’app déduit ces SP de votre quota quotidien. Vous avez aussi une réserve hebdomadaire de 35SP prévues pour combler les journées un peu plus caloriques ou pour votre cheat meal de la semaine (un anniversaire, un diner au restaurant, une soirée raclette…). Une journée est considérée comme réussie lorsqu’elle ne dépasse pas 28SP. Mais elle est aussi considérée comme ratée si vous ne mangez que 5SP car le but est de garder des apports nutritionnels sains et suffisants pour rester en bonne santé. Il y a une catégorie d’aliments qui vaut 0SP, que vous pouvez manger en quantité illimitée jusqu’à satiété. Elle regroupe les fruits et légumes (sauf l’avocat, hélas), les yaourts 0%, les oeufs, le blanc de poulet/dinde, la viande des grisons, tous les poissons (même le saumon et le thon, oui !) et le Coca Light. Ca fait déjà pas mal d’options. Tous les autres aliments ont un nombre de SP qui leur est attribué et qui varient selon la quantité consommée. Vous pouvez aussi ajouter vos propres recettes pour calculer les SP d’une portion, et scanner des aliments dans le supermarché si vous avez un doute (et je peux vous dire qu’il y a en a beaucoup qui sont enregistrés !).
Il existe aussi des FitPoints qui correspondent à votre activité sportive : marcher, faire du yoga, courir… Vous vous fixez un quota et vous devez l’atteindre chaque semaine. Certaines choisissent de « convertir » ces FitPoints en SP pour en avoir plus, mais je ne pense pas que ça soit une bonne idée de réfléchir comme ça dans une optique de perte de poids. Donc les miens me servent juste à me forcer à bouger chaque semaine.

original

Normalement, en respectant les SP quotidiens, il y a une perte de poids qui varie entre 1,5kg et 0,5kg par semaine ! C’est toujours un peu plus au début, puis vous atteignez une vitesse de croisière jusqu’à votre « stabilisation ». Quand vous avez décidé que votre objectif était atteint, vous avez 6 semaines de stabilisation à 28SP/jour pour ne pas reprendre les kilos perdus et vous aider à garder une alimentation équilibrée.

Par exemple moi j’ai très bien perdu les deux premières semaines et maintenant c’est plus lent, mais c’est aussi parce que je me suis vraiment mise au sport, donc je gagne en muscle (et ça pèse plus lourd que la graisse). Je fais en moyenne 3 passages à la salle de gym par semaine, que ce soit pour les cours ou pour faire du cardio, et j’essaye de marcher le plus possible. Depuis que j’ai repris une activité physique régulière et que j’ai commencé WW Liberté, j’ai perdu 5kg en 2 mois (sur un objectif de 17). Ce n’est donc pas insurmontable, je n’ai pas l’impression de me priver ou d’être affamée. Je rentre à nouveau dans des pantalons dans lesquels j’étais serrée cet été, je mets un cran de ceinture en plus, je me sens moins molle… Je suis juste plus consciente de ce que je mange et j’adapte mon alimentation et mes portions pour être raisonnable. Si  vous êtes dans une démarche de perte de poids mais que vous n’avez pas l’envie/le temps/l’argent pour aller voir une nutritionniste ou que les régimes avec élimination d’une catégorie d’aliments ne vous disent rien, testez WW Liberté. Sur l’app vous pouvez enregistrer votre poids, vous soutenir, partager vos recettes, vos succès ou vos doutes avec d’autres femmes qui suivent le programme… Tout est fait pour réussir et les avant/après sont parfois dingues !

pexels-photo-1095550.jpeg

Si jamais vous voulez tenter l’expérience, bénéficiez d’un mois offert en vous inscrivant via mon lien de parrainage ! Et dites moi en commentaire si vous êtes inscrite, si vous l’avez été ou si ça vous tente. N’hésitez pas non plus à me poser vos questions !

3 réponses sur « Weight Watchers Liberté, bilan à 2 mois »

  1. ravi pour toi que cela fonctionne, le régime c’est à vie , il faut changer sa façon de manger tout simplement . Bien sûr c’est très dur à faire … ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s