A la découverte de Vienne avec Nissan

Bon, le titre est un peu mensonger : ce n’est pas une découverte totale car je suis déjà allée à Vienne pour Noël il y a 3 ans. J’ai récemment eu l’occasion de retourner 2 jours dans la capitale Autrichienne, invitée par Nissan. Si vous me suivez un peu sur les réseaux, vous devez savoir que j’adore les voitures et que j’ai même travaillé pendant 1 an dans une concession automobile. Je pensais vous présenter cet article sous la forme d’un carnet de voyage, en suivant la chronologie de notre séjour sur place. Et en fin d’article je vous confie une petite to-do list à Vienne. Allez, en voiture Simone !

Lundi 12 juin 2017


5h30 – Rendez-vous super matinal à la Gare de Lyon pour retrouver la team d’influenceurs et nos « baby sitter » (aka Paingout et La Fille de la Com), direction l’aéroport du Bourget pour prendre un vol un peu spécial…


6h50
– Après un délicieux petit déjeuner dans des canapés si moelleux qu’on aurait pu y finir notre nuit, nous embarquons pour 2h de vol dans un Falcon avec la crème des journalistes automobile.


10h30
– Il est temps de récupérer notre bolide du jour, le nouveau Nissan Qashqai en finition Tekna (très premium, donc), et de partir à travers la campagne autrichienne.




IMG_5530
13h
– Après 2 heures de route et quelques stops pour dire bonjour à des chevaux (ouais, on en croise peu à Paris), il est temps de faire un point sur le Qashqai : fatigue 0, mal de dos 0. C’était donc un bonheur de conduire ce crossover urbain (pas plus grand qu’une Polo).

14h30 – Après un déjeuner sur la terrasse du musée d’art contemporain, nous traversons Vienne en destination de notre hôtel, le Melia Hotel. Je m’attendais à paniquer de conduire dans une ville inconnue avec une voiture inconnue et ça s’est révélé être un jeu d’enfants.

IMG_5670IMG_5601IMG_5656IMG_5603IMG_5653IMG_5629IMG_5589IMG_5616
16h
– Une douche histoire de se rafraichir et nous voilà partis à la découverte de la ville pour 2h de balade. Par chance, nous avons pu voir la majorité des monuments en peu de temps, car ils sont très concentrés dans le centre ville : la Cathédrale Saint Etienne, la bibliothèque nationale autrichienne, le palais d’Hofburg (avec les appartements de Sissi), l’Opéra, le musée d’Histoire Naturelle… L’architecture viennoise est vraiment superbe !

18h30 – La team européenne Nissan nous présente en détails la voiture que nous avons pu conduire dans la journée, avec toutes ses super options : franchissement de ligne blanche, alerte radar sur le GPS, connectivité Bluetooth, caméra 360°… Bref, c’est presque la voiture qui conduit pour vous.


20h – Nous découvrons le restaurant de notre hôtel, qui se trouve au 57ème étage et surplombe la ville et le Danube. En même temps, c’est le plus haut gratte-ciel d’Autriche, difficile de ne pas s’émerveiller devant cette vue ! Je vous conseille d’ailleurs vivement le bar du 58ème étage, qui doit être l’un des meilleurs rooftop de Vienne (en tout cas, les mojitos étaient à tomber !).



23h30 – Time to sleep ! Debout depuis 4h du matin, en cumulant l’avion et la voiture, nous n’avons pas fait long feu et avons rejoins nos chambres respectives, pour dormir dans un lit aussi moelleux qu’immense.

 

Mardi 13 juin 2017


8h
– Les petits-déjeuners d’hôtels, c’est ma passion et celui du Melia Hotel ne m’a pas déçue. Oeuf, bacon, beans, muesli… on prend des forces avant la conférence prévue pour nous présenter le nouveau Nissan X-Trail, que nous allons testé toute la journée.


10h – Cette fois, on nous remet les clefs d’un 4×4, beaucoup plus imposant que le Qashqai, dont les lignes ont été redessinées. Impossible de vous en dire plus sur la conduite du nouveau X-Trail, ça reste pour l’instant un secret !


IMG_5821
13h
– Pour nous prouver que cette Nissan s’adapte aussi bien aux routes des villes qu’à un terrain plus hostile, l’organisation nous avait prévu un parcours offroad type « rallye » dans les montagnes autrichienne. Une expérience que j’ai vraiment adorée ! Le temps de manger un morceau et on repart à travers la campagne, direction l’aéroport.

IMG_5803IMG_585816h – Hélas, il faut rendre les clefs et la voiture (qui est nettement plus sale que lorsqu’on nous l’a confiée le matin). De retour dans notre avion, nous nous envolons pour Paris car toute bonne chose a une fin !

IMG_5775IMG_5880

MUST SEE

Comme je suis déjà restée plusieurs jours à Vienne, voici ce que je vous conseille de faire si vous passez un weekend dans la capitale Autrichienne :
– manger un apflestrudel (dessert aux pommes) au café Demel, le plus célèbre salon de thé de Vienne,
– acheter des places de dernière minute (souvent sur strapontin) pour voir un opéra à moindre prix… mais ce sera en allemand,
– visiter les appartements de Sissi et du Kaiser au palais de Hofburg,
– assister aux répétitions de l’école espagnole d’équitation,
– faire du shopping autour de la Stephanplatz, dans les rues Graben et Karnten,
– rentrer dans l’Eglise Saint Pierre de Vienne et monter en haut de la cathédrale Saint Etienne pour admirer la vue sur la ville (attention, beaucoup de marches !),
– en décembre, aller au marché de Noël devant le musée d’Histoire Naturelle,
– faire un tour de grande roue dans le parc du Prater,
– visiter le Mumok, pour les fans d’art moderne.

 

Merci infiniment à Nissan France pour ce super voyage entre influenceurs (mon tout premier) !

 

 

Publicités

Londres : The Franklin Hotel

En septembre, j’ai eu la chance de gagner une nuit au Franklin Hotel, le tout nouvel établissement du groupe italien Star Hotels. Il s’agit d’un hôtel 5 étoiles, récemment rénové et entièrement décoré par la talentueuse décoratrice Anouska Hempel. Raison, donc, de mon séjour à Londres courant novembre.

img_9281

img_9469

L’hôtel se situe dans le quartier de Knightsbridge, à 5 minutes à pieds du grand magasin Harrod’s. Dans une rue en demi-cercle, le Franklin Hotel se veut très discret, loin des entrées habituellement tape-à-l’oeil des hôtels 5 étoiles. La décoration est entièrement dans des tonalités grises, chères à la décoratrice, mais ne manque pas de chaleur pour autant. Les assises sont en velours anthracite et le mobilier, comme les murs, sont recouverts de miroir pour donner une impression de grandeur aux pièces. Au rez-de-chaussée on trouve une réception peu commune (pas de desk avec clefs de chambre alignées au mur, mais 2 grandes tables en pierre où trône des coffee table book), un bar chaleureux et la salle de restaurant (pour le petit déjeuner et le dîner). Très appréciable de constater que le jeune homme à l’accueil, Nicolas, est français, ce qui facilite les échanges.

img_9273

img_9278

Comme l’hôtel n’était pas plein, nous avons eu la chance d’être installées dans une petite suite plutôt que dans la chambre supérieure qui était prévue. Nous avons donc un petit couloir avec dressing, un salon avec bureau, canapé et écran plat et, en demi-étage, la chambre attenante à la salle de bain. La décoration est encore une fois dans des tonalités grises et j’ai adoré les nombreux cadres remplis d’herbiers qui ornaient les murs de la suite, sans parler des meubles en miroir, chose que j’adore par dessus tout, et qui ne faisait pas du tout « too much » comme on pourrait l’imaginer.

img_9300

img_9311

Comme tout hôtel 5 étoiles qui se respecte, les détails sont là : peignoirs et chaussons confortables, set de papeterie, kit de manucure/rasage/cirage… jusqu’aux produits de bain du célèbre parfumeur britannique Penhaligon’s, que l’on peut vraiment apprécier dans la spacieuse baignoire. L’hôtel Franklin joue aussi la carte de la modernité avec des écrans tactiles incrustés dans les murs, qui permettent d’éteindre ou allumer la lumière ou de régler le chauffage, du bout des doigts. Autre détail très appréciable : les prises sont dotées d’une sortie USB, ce qui permet de charger son portable sans avoir à se munir d’un adaptateur pour prises anglaises. La literie est extrêmement confortable et je pense que le seul défaut de cette nuit a été le bruit du traffic nocturne, peut-être mal stoppé par le vitrage, venant de la grande artère située à une dizaine de mètres de l’hôtel.

img_9309

IMG_9304.JPG

img_9301

Avec cette nuit d’hôtel était compris un petit déjeuner, ainsi qu’un menu dégustation dans le restaurant italien de l’hôtel, géré par le chef Alfred Russo (dont un des restaurants est étoile au Michelin). Comme l’hôtel n’a pas encore les autorisations et licences pour ouvrir le restaurant au public et que l’hôtel dispose de peu de chambres, il n’y avait que nous au dîner. Disons que mon avis est mitigé quant à ce repas… La carte propose 4 choix d’antipasti, de primi, de secondi et de desserts, tous aux notes italiennes. Profitant d’un menu dégustation, nous n’avons pas eu à choisir et donc chaque plat arrivant était une nouvelle surprise. Nous avons adoré l’entrée (une tartine revisitée avec une tuile de parmesan, de la mozzarella, des tomates cerises et des aubergines) ainsi que le dessert (une crème brûlée très légère avec un sorbet et des fruits rouges, servie dans une tasse à thé). Par contre les plats nous ont un peu déçues. Les tortellini au parmesan étaient bons mais manquaient d’originalité, malgré leur petite pointe de citron vert, et le veau accompagné de légumes verts (un soupçon de purée de petits pois et quelques rares haricots et fèves) n’avait pour le coup aucun intérêt car ça n’était ni italien, ni exceptionnel. Donc un bilan 50/50 concernant le restaurant de l’hôtel, qui peut encore toutefois s’améliorer puisqu’il vient seulement d’ouvrir.

IMG_9428.jpg

IMG_9446.JPG

img_9451

Hélas la déception culinaire ne se limitait pas au diner… Je suis une grande fan des petits-déjeuners d’hôtel car je les trouve en général délicieux et très copieux, d’autant plus dans un hôtel 5*. Quand on m’a donné une carte remplie de plats très appétissants (oeufs pochés au bacon, bruschetta au saumon fumé, pancakes aux fruits rouges…), je me suis dit « super, on va se régaler » mais non. Nous n’avions le droit de choisir qu’UN plat par personne. C’est déjà très agaçant de devoir choisir entre le sucré et le salé et ça l’est encore plus lorsque l’assiette se compose d’UN oeuf ou UN pancake, lorsque ledit repas est facturé 35£ (heureusement qu’il était offert avec la nuit d’hôtel parce que je crois que j’aurais vraiment été très énervée de dépenser 50€ pour ça). Alors à côté de ça, on vous amène une tour de petits gâteaux secs et mini sandwichs que l’on sert normalement au tea time, ce qui vous oblige à vous battre pour le seul et unique mini croissant. Je pense qu’une bonne vieille corbeille de pain, viennoiseries, beurre et confitures ferait aussi bien l’affaire. Globalement, il faut tout revoir concernant le petit-déjeuner car on reste sur sa faim (surtout pour une telle somme) et malheureusement on part sur une note un peu négative.

Et évidemment, tous les services qu’on attend d’un hôtel de ce standing sont présents : wifi dans les chambres, mini-bar rempli de boissons et de confiseries, prêt de parapluie si besoin (on est à Londres quand même)… Donc j’ai vraiment été convaincue par toute la partie hôtellerie, un peu moins par la partie gastronomique, mais je pense qu’avec quelques ajustements, cela pourrait être parfait. Comme vous le savez, je suis toujours 100% honnête avec vous et cet avis n’engage bien évidemment que moi. Je remercie toutefois vivement le groupe Star Hotels car j’ai adoré ce séjour Londonien !

Londres : restaurants et shopping

Etant donné que plusieurs d’entre vous me l’ont demandé, je vous ai préparé un petit article sur Londres (je vous ai déjà posté un haul londonien la semaine dernière). Il faut savoir que c’était la 4ème fois que je me rendais à Londres, j’ai donc déjà fait le tour de toutes les attractions touristiques classiques et si vous souhaitez les faire je vous conseille plutôt un site dédié aux visites. Je ne suis partie que 2 jours, alors je n’ai pas eu le temps de faire le tour de la ville, mais je vais vous présenter des restaurants et magasins que j’aime bien (et que nous n’avons pas ici !).

RESTAURANTS

Shake Shack
Passage obligé par Shake Shack lorsque je vais dans un pays où il y en a un (vous l’avez surement vu dans mes articles sur Dubaï et Istanbul). Je vous recommande celui de Covent Gardent car il dispose d’une grande terrasse sous la verrière, ce qui est très agréable. Si vous êtes fan de burgers, vous allez adorer ce « fast food » (qui est plus cher que les autres, notez-le). Et leurs frites sont les meilleures au monde, surtout recouvertes de cheddar !

The Breakfast Club
La dernière fois que je suis allée à Londres, on m’avait emmené brunch au Breakfast Club et j’en avais gardé un très bon souvenir. Je suis donc allée dans leur seconde adresse cette fois et même si l’attente est un peu longue (environ 30minutes), ça en vaut la chandelle. Vous pouvez choisir une formule brunch, un plat avec des oeufs ou quelque chose de plus classique (burger, wrap, club sandwich…). Mention spéciale pour le milk shake banane/peanut butter et les pancakes with berries and vanilla cream.

 

img_9366
img_9373

Camden Lock
A Camden il y a une place au bord de l’eau où l’on trouve une multitude de petits stands qui proposent des plats venant de différents horizons : burgers chiliens, pad thaï, wraps mexicains… Ca sent super bon et ça donne vraiment très envie ! Je vous conseille de faire un petit tour avant d’arrêter votre choix, vous pourriez le regretter 3 mètres plus loin. Et n’oubliez pas de prendre un jus d’orange pressé sous l’écriteau Camden Lock.

SHOPPING

Boots 
Alors si vous ne connaissez pas, Boots est un mix entre Parashop et Sephora. Vous pouvez y trouver aussi bien des médicaments que des produits Benefit. J’adore aller là-bas car ils ont toujours de super promotions (pour 2 achetés le 3ème offert, le 2ème à -50%…), de nombreuses marques que nous n’avons pas forcément ici (Soap & Glory, Eyelure…) ou des prix plus intéressants sur certaines (les shampoings secs Batiste par exemple). Dans le même style il y a aussi Superdrug mais je trouve qu’il y a moins de choix (par contre il y a la marque de Zoella).

Victoria’s Secret 
Il n’y a qu’un seul magasin Victoria’s Secret à Londres est il est sur Bond Street. Même si vous n’envisagez pas d’y faire des achats, je vous conseille vivement d’y rentrer si vous êtes à côté car il est impressionnant ! Je crois qu’il y a 4 étages, desservi par un immense escalier en miroir derrière lequel sont diffusés les anciens défilés sur un écran géant. Et, mis à part la minuscule boutique d’Orly, c’est quand même le Victoria’s Secret le plus proche de chez nous.

T.K. Maxx
Ce magasin je l’ai découvert complètement par hasard, en passant devant vers Tottenham Court. En fait c’est une immense boutique de destockage qui propose des vêtements homme/femme, de la décoration, de la vaisselle, des produits de beauté… On y trouve pas mal de marques (comme Yankee Candle, NARS, See by Chloé, La Perla, Versace, Too Faced) et les prix sont plutôt bien bradés. Je vous conseille d’y faire un tour, vous pourriez trouver des merveilles.

Paperchase
Je n’ai rien acheté chez Paperchase pour la simple et bonne raison que j’ai déjà trop d’articles de papeterie que je n’utilise déjà pas beaucoup, mais cette boutique est géniale ! C’est l’endroit idéal pour trouver un cadeau original car il y a plein de styles différents et que tout est vraiment joli : carnets, agendas, stylos, accessoires de bureau, boules de Noël… Faites-y un tour juste pour le plaisir des yeux (il y a une boutique à Covent Garden et une autre à la gare de Saint Pancras).

Topshop
Evidemment Topshop est une institution ! Par contre je trouve vraiment les prix complètement excessifs, que ce soit pour les vêtements ou pour les petits gadgets. 24£ pour une coque de portable ! Ils se fichent un peu du monde. Par contre la boutique est vraiment cool, il y a un stand de cupcakes, un coiffeur, un rayon dédié aux sneakers, on y trouve la marque House of CB… Mais vraiment : trop cher.

Hardy’s Original Sweetshop
Ce magasin est complètement dingue car il est uniquement dédié aux confiseries ! Vous y trouverez tous les bonbons possibles et inimaginables : tablettes de chocolat, PEZ, friandises Harry Potter, Reese’s, NERDS, Jelly Bean… Certains viennent même des Etats-Unis. Par contre attention aux prix, qui sont parfois plus élevés que dans les Tesco du coin (pour les Bean Boozled par exemple, ces dragées qui ont un parfum normal et un parfum immonde pour la même couleur).

Primark
Difficile de parler de Londres sans mentionner Primark, temple du shopping ! Il est vrai qu’une fois que l’on sort de chez Topshop et ses jeans à 50£, on est plutôt content de mettre les pieds dans un magasin ou il y a des vêtements à 10£ (mais aussi déco, beauté…). Sur Oxford Street, je vous conseille le Primark côté Tottenham plutôt que celui de Marble Arch car il est tout aussi grand mais moins blindé de monde. Prévoyez du temps car il y a 4 étages !